André COLDEBOEUF en Avril 2011 (55) copie

André a vieilli là où il a mûri, le temps a passé, combien en reste t'il?

Il a perdu son dernier ami dans le hameau, Marcoun s'en est allé, cela le rend triste,

sa condition le préoccupe à l'orée des ses 80 ans.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (57) copie

Ces mains sont celles d'un travailleur inlassable,

cultivant la terre depuis longtemps en conscience, ramassant ses fruits pour vivre.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (34) copie

Parfois gai de devenir vieux, parfois grave de l'être dans la solitude et la précarité.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (67) copie

Révolté quand il dit travailler encore pour régler la maison de retraite de sa soeur.

Mais toujours heureux de payer un verre de son vin, à sa table.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (46) copie

Je sais qu'il est heureux quand on passe le voir,

il essuie ses verres dans son vieil évier et les pose sur la table.

Il sort du buffet son pineau, un régal.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (37) copie

 Il aime à parler de ses semis ou de ses récoltes.

DSC_0492

Bleu comme l'azur d'une belle matinée d'été,

son regard est bien ouvert à chaque pointe du jour depuis toujours.

Et c'est avec le coucher du soleil qu'il monte les escaliers pour aller se reposer.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (45)

Recouvrir ses braises de cendre pour mieux rallumer son feu pour faire son repas.

Et cela commence dès la pointe du jour pour chauffer le café

dans une casserolle sur le trépied dans la cheminée.

Viendront le casse-croûte vers 9h ou 10h, le déjeuner de midi, la collation vers 4h

et le dîner après avoir terminé toutes les tâches.

Le dessert des 2 principaux repas c'est un cerneau de noix, toujours.

COLDEBOEUF André 26 Mai 2010 (79)

Les repas se préparent dans la cheminée, toujours.

La marmite est le seul récipient de préparation de cuisine, la casserolle pour réchauffer..

La braise est recouverte de cendres le soir et après les repas, découverte et ravivée avant de manger.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (47)

L'ami Marcou avant sa disparition, tous les jours ou presque avant qu'André soigne ses bêtes.

Un rituel fraternel qui n'a pas survécu à la désespérance.

ANDRE et son vélo de ville jchlaforge

Le vélo des sorties vers le bourg est rangé à l'intérieur.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (58) copie

Demain sera encore plus dur car ce sera un jour de plus.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (14)

Travailleur inlassable et humble sur sa terre nourricière,

André va chercher le meilleur qu'il puisse en tirer à force d'abnégation

pour ce métier de cultivateurqu'il fait depuis ses tendres années,

d'une façon respectueuse même si elle n'a pas été choisie.

Elle lui a été inculquée et il l'aime quand même.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 copie

Semer, planter, puis sarcler, et encore sarcler pour sortir la meilleure récolte.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (16) copie

Les outils et la volonté, la terre n'est pas toujours très docile, il faut en rester maître.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (10) copie

Alors toujours travailler, recommencer saison après saison,

refaire les gestes encore et encore, le corps lui a ses limites.

André COLDEBOEUF en Avril 2011 (19) copie

Rentrer courbé et harassé de sa journée champêtre, il y a pourtant encore du travail.

André ET SES 2 VACHES Juin 2010 jchlaforge

Après la terre, les animaux à soigner, les bêtes attendent ce moment, c'est crucial.

DSC_0729

La vache s'étonne de voir du monde qu'elle ne connait pas, alors elle retourne pour voir ce qui se passe.

COLDEBOEUF André 26 Mai 2010 (19)

André et ses 2 vaches. Il fait la traite à la main et vend son lait, il nourrit aussi le veau de l'une d'elle.

COLDEBOEUF André 26 Mai 2010 (3)

Le  veau est difficile à tenir, beaucoup plus qu'il y a quelques années, André est usé.

COLDEBOEUF André 26 Mai 2010 (680)

Oeil pour oeil, le lien avec ses vaches est fort, c'est dans l'étable que le lait coule.

 DSC_0570
"Le vélo du dimanche" pour aller faire les courses dans le bourg.